Antigua, le 2 octobre 2012

antigua2-79.jpgAhhh.... le Guatemala! C'est avec un petit pincement au coeur que nous quittons notre beau Mexique. On commençait à s'approprier leurs coutumes, leurs normes de politesse. On commençait à aimer leurs routes remplies de "topes" ou reductor de velocidad, que nous avons surnommées "destructor de suspension" ( dos d'âne qui se trouvent généralement à l'entrée des villes, mais des fois n'importe où et très bien camouflées!!!). On savait où trouver des toilettes et où acheter des tortillas. Bref, on se sentait chez nous!

tope.jpg

 (à noter qu'à chaque topes se trouvent des vendeurs de fruits ou de gadgets!) 

 

 Mais nous devons décourvrir d'autres pays, alors nous avançons vers le guatemala. Le passage-frontière s'est très bien passé. Nous avons payé un guatemaltèque qui nous a aidé avec les formalités des visas et d'importation du véhicule. Une chance, cela nous a épargné bien du temps et des soucis! Ici, c'est un changement de décor et de culture. Première phase d'adaptation: la conduite. Même si ça pourrait en surprendre quelques-uns, mon dieu que les routes mexicaines sont bien organisées! Ce n'est pas qu'au Guatemala les routes ne sont pas en bon état, c'est plutôt le parc automobile qui change. Nous croisons donc beaucoup plus de camions transportant une montagne de bananes, vieux pick-up qui vont vraisemblablement mourir à la prochaine côte et beaucoup beaucoup plus de mobilettes/ motocyclettes. Fini les SUV et véhicules de luxes que nous voyions régulièrement au Mexique. Ici, notre mini-van a fière allure! Il faut donc rester concentré, car qu'une moto nous dépasse par la gauche, en même temps qu'une autre le fait par la droite, pendant qu'on essaie de doubler un camion dans une courbe, est une chose courante! Ce qu'il faut retenir de cette journée au guatemala: ça nous prend 2h30 pour faire 100km de route. Donc il faut en tenir compte et s'armer de patience lorsqu'on organise nos déplacements ici.

Il y a tout de même du positif quand on parle des routes gutémaltèques: les autobus publics appelés "chicken bus". Lorsque nos autobus scolaires d'amérique du Nord sont désuets, nous les envoyons ici au Guatemala pour une deuxième vie! Ils sont réparés et repeints ce qui leurs donne tout un charme! Les gens s'y entassent 3 par banc, et les bagages sont lancés sur le toit. Nous en cherchons encore un mauve et rose pour Mayella et Abi!

antigua-14.jpgantigua-16.jpg

Alors c'est à Antigua que nous avons fêté les 8 ans de Mayella dans une belle maison que nous avons louée pour 1 mois. Revenez voir sur le site d'ici quelques jours pour nos commentaires et photos sur cette magnifique ville classée patrimoine mondiale selon l'UNESCO pour la conservation de son architecture coloniale.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site